dima
  • Je suis thanatopractrice

    Le thanatopracteur est la personne qui prépare le corps d’un défunt pour une veillée funèbre, afin que les signes de la mort soient moins visibles. En France, on en compte environ 1500, salariés de grands groupes ou indépendants, qui pratiquent plus de 200 000 soins par an (40% des décès). Le métier a connu une forte affluence de postulants - dont de nombreuses femmes - ces dernières années, grâce à la diffusion de séries et reportages. J’ai souhaité photographier ce métier après l’avoir approché lors d’un travail d’été dans une morgue, afin de raconter une profession méconnue et pourtant utile à beaucoup. La thanatopratrice que j’ai suivie exerce depuis quinze ans. Elle a choisi ce métier pour rendre service aux gens, les aider dans leur deuil. Je l’ai photographiée pendant plusieurs jours de travail à différents endroits, car un thanatopracteur se déplace de funérarium en funérarium, sur plusieurs départements. Mon reportage n’est pas le descriptif d’un soin d’embaumement et pour cette raison il n’en suit pas la chronologie. Il illustre la relation entre le thanatopracteur et le défunt manipulé, entre respect du corps et gestes techniques. //Prix Spécial Paris Match 2014. //Coup de cœur du Prix International Nouvelles Écritures 2015 //Sélection lors des Assises du Journalisme 2014. //Vu au Diapéro.